Ami Piéton, qu’est-ce qui te ferait marcher davantage ? Confie-toi à nous ?

par André Balbo, 7 octobre 2009

© André BalboMon problème, et une des principales causes de désagréments que je rencontre, c’est que, comme la tortue, je me meus lentement. Oh, j’ai mes minutes de gloire moi aussi. Il y a des moments dans la journée où je double des voitures. Même de sport parfois. Plus rarement des motos. Quasiment jamais des vélos ! Mais en vérité je me meus lentement, restant en général en dessous des 5 km/h.

Alors forcément j’ai tout loisir de regarder autour de moi. C’est pour cela qu’il faut me séduire. Me raconter. Piquer ma curiosité. Alimenter et rafraîchir constamment ma mémoire. Me faire rêver, et me faire parfois croire que je suis ailleurs pour me convaincre vraiment de marcher davantage.

Et pour me séduire ? Il faut m’aménager de beaux trajets. A Paris, ce sera certainement plus facile. La ville est belle. Mais n’oublions pas qu’il y a 1 339 km de rues. Cela octroie du choix et ouvre à bien des découvertes ! On pourrait par exemple relier entre eux de plaisante manière quelques-uns de ces passages couverts du centre de Paris, dont certains ont été joliment restaurés. Faire de ces perles un collier ! Donner envie ! Et il faut que nos itinéraires soient pratiques et qu’ils assurent une certaine continuité. On pourrait plus souvent ménager mes narines de piéton en décalant d’un peu mes sentiers des principales artères. En m’éloignant des pots d’échappements. En me donnant l’illusion de m’échapper moi-même de la ville, comme sur la Coulée verte par exemple.

Paris a fait de grands progrès dans le dossier des déjections canines. Il lui reste encore à résoudre, excusez ma franchise mais tous les piétons y sont très sensibles, les odeurs omniprésentes d’urine et l’accumulation des mégots sur les trottoirs et dans les grilles d’arbres.

Ma facette de piéton de loisir est facilement comblée. La marche à pied est le meilleur moyen de découvrir Paris. J’en suis intimement convaincu. Faut-il, pour en faire plus et parce qu’il y pleut assez souvent, créer comme à Vichy ou à Montréal ces longues promenades couvertes ? Je ne sais pas.

Faire des quartiers piétons ? C’est facilement l’horreur et le bruit ? Mais de plus petits endroits, plus coquets ? Qui ne soient pas conçus que dans la seule crainte qu’un SDF ne s’y installe, ou bien pire, qu’il s’y allonge.

Non. Pour me faire marcher davantage il faut simplement m’imaginer comme un type de véhicule à part entière. Il y a eu le cheval, la chaise, le carrosse, la diligence, les cycles, les automobiles, les motos, les rollers et puis tout le reste… Avant, pendant tout ça, et… je crois après, il y a eu, il y a, et il y aura le piéton.

Il faut maintenant me prendre au sérieux et me traiter comme un mode de déplacement « adulte ». Pour cette raison, j’aimerais que nous, piétons, nous ayons des itinéraires bien à nous et rien qu’à nous. Rien qu’à nous n’est nullement une réaction sectaire, communautariste ou je ne sais quoi. Un vélo, ça va vite, par rapport à nous, ça ne fait pas de bruit. Ça peut faire très mal. Donc des itinéraires protégés, agréables, rapides c’est-à-dire directs, sans perte de temps et à partir desquels les stations de transports en commun seraient très facilement accessibles.

Je ne serais pas contrarié si une signalétique « piétons » m’indiquait les distances reliant un point à un autre. Pas davantage si la durée des trajets figurait sur le panneau. Un plan « spécial piétons » pourrait être conçu et distribué par la Mairie de Paris, en liaison avec les associations concernées.

Je remercie ici ce riche américain, Richard Wallace, qui offrit aux Parisiens les fontaines qui portent son nom et permettent au promeneur de se désaltérer à la main, à la sauvage dans tant de rues de Paris. Ce pourrait être aussi le point de départ d’une réflexion complémentaire : mais quels équipements simples, de bon goût et placés judicieusement pourraient convaincre un promeneur de loisir de prendre la marche comme mode de transport en Ile-de-France.

Cette série d’articles sur la marche à pied (moyen de déplacement commode et idéal, exercice hautement bénéfique, sur ses aspects pratiques, ludiques, philosophiques, sur le matériel, les rencontres, les plus belles promenades, les performances, les événements) accueille vos suggestions. Elles seront étudiées à la loupe et susceptibles d’enrichir cette rubrique. A bientôt, andre.balbo@wanadoo.fr

A noter : Le STIF, syndicat des transports en Ile-de-France, vous donne la parole depuis le 7 septembre sur vos déplacements en région francilienne. Un questionnaire (et des prix à gagner) est disponible sur le site www.pduif.fr

Publiez votre avis, commentaire ou question

Dernière modification : mercredi 7 octobre 2009, par André Balbo
Inscrivez-vous pour recevoir gratuitement une fois par semaine la sélection des meilleurs articles d'Evous.